Réception technique


Réception technique SDIRéception technique SMSI

 

Système de Détection Incendie (SDI)
Essais fonctionnels (extrait de l'annexe A de la norme NF S 61-970 de février 2013)

 

Les essais fonctionnels doivent au minimum être réalisés selon ce qui suit.

Pour l’ECS et l’ensemble des EAE du SDI, les essais de fonctionnement sont réalisés sur la source normale/remplacement puis sur la source de sécurité avec les vérifications des signalisations visuelles et sonores correspondantes aux essais suivants :

- essais de surveillance de chaque circuit de détection filaire (coupure et court-circuit au départ de l’ECS) ;
- essais de surveillance de chaque circuit de détection radioélectrique (marge d’atténuation). Chaque liaison radioélectrique du SDI doit posséder une marge de portée radioélectrique d’au moins 10 dB par rapport à la sensibilité de référence la plus faible parmi celles déterminées pour les récepteurs appartenant à cette liaison. Le moyen permettant de démontrer que le système répond à cette exigence doit être défini dans la documentation du constructeur ;
- essais de surveillance de chacune des autres liaisons filaires (coupure au départ de l’ECS et/ou de l’EAE)
lorsque celles-ci existent et sont surveillées ;
- essais de mise en alarme feu d’au moins une zone de détection.

En complément, en présence des 2 sources d’alimentation, essais fonctionnels :

- d’alarme feu par sollicitation :
- de chaque détecteur ponctuel et linéaire ;
- au minimum de l’orifice de prélèvement le plus éloigné de chaque tubulure pour les détecteurs de fumée par aspiration ;
- de chaque interface d’entrée sortie (I/O), excepté les isolateurs de court-circuit ;
- de chaque déclencheur manuel par activation de l’élément sensible.

La sollicitation peut être effectué à l’aide d’un générateur produisant un phénomène physique adapté (aérosols calibrés, fumée, chaleur, flammes, etc.), ou par un moyen de test spécifique déclaré par le constructeur du détecteur. Dans tous les cas, la sollicitation doit être « locale » sur le point considéré.

- de dérangement par :

- retrait de la tête de détection de son socle d’un détecteur ponctuel débrochable de chaque zone de détection incendie ;
- coupure de chaque tubulure de chaque détecteur de fumée par aspiration ;
- obturation de 50 % des orifices de prélèvement de chaque tubulure de chaque détecteur de fumée par aspiration ;
- atténuation totale du faisceau de chaque détecteur linéaire de fumée.

L’ensemble de ces essais fonctionnels doit permettre d’une part de s’assurer que la sollicitation provoque bienvl’état attendu, et d’autre part de vérifier la corrélation points/ZD ainsi que les libellés associés.

Simultanément sera observée la transmission des informations vers les autres composants du SDI (indicateurs d’action externe, TRE, etc.) et vers les autres éventuels systèmes (SMSI, installations d’extinction automatique à gaz, etc.).

Si une liaison vers une station de télésurveillance existe, il faudra s’assurer que celle-ci est opérationnelle pour les alarmes feu et les dérangements le cas échéant.

Cette dernière phase peut être considéré comme une vérification des scénarios de sécurité si et seulement si, les autres systèmes reliés au SDI sont connectés et opérationnels. Dans le cas contraire, ces vérifications sont considérées comme un simple contrôle des informations délivrées par le SDI

Après réalisation de ces essais, les documents d’enregistrement complétés (fiches d’autocontrôle), faisant apparaître les résultats de chacun des essais, doivent être fournis pour répondre aux besoins de la documentation relative à la phase réception (voir Annexe B).

 

Réception technique SDIRéception technique SMSI

 

Système de Mise en Sécurité Incendie (SMSI)
Essais de réception technique du SMSI (extrait de l'annexe B de la norme NF S 61-932 de juillet 2015)

 

Sauf spécification contraire, les essais suivants sont réalisés indépendamment sur source normal-remplacement ou sur source de sécurité :

 

B.1 - Fonctions de mise de sécurité

Essais des commandes manuelles, qu’elles soient locales ou centralisées, et vérification des signalisations (US, TRE, UAE,…) correspondantes pour les fonctions :

- évacuation par ZA : déverrouillage issues de secours, UGCIS, SSS, audibilité/intelligibilité (écoute subjective), visibilité, temporisation, et équipements techniques (arrêt du programme en cours, etc.) ;
- compartimentage par ZC : positions d'attente et de sécurité, équipements techniques (non-arrêt ascenseurs, etc.) ;
- désenfumage par ZF : positions d'attente et de sécurité, équipements techniques (arrêt CTA, etc.) et arrêts pompiers.

 

B.2 - Corrélation ZD/ZS (scénarios)

- ZDA/ZDM : vérification de la séquence des ZS par ZD et de la remontée des informations sur les tableaux TRE et sur l'UAE ;
- Vérification du blocage des automatismes (inter verrouillage) lorsqu’il existe.

 

B.3 - Énergie électrique

- Vérification de la signalisation sur l’US du (des) défaut(s) de la source normale/remplacement (défaut secteur).
- Vérification de la signalisation sur l’US du (des) défaut(s) de la source de sécurité (défaut batterie).
- En cas de présence d’un ou plusieurs TRE :

- vérification de la signalisation des défauts ci-dessus ;
- vérification de la signalisation du défaut de liaison du CMSI au TRE ;
- vérification de la signalisation du défaut d’alimentation du TRE.

- En cas de présence de ventilateur de désenfumage secouru par une alimentation de sécurité (groupe électrogène de sécurité (GES) ou onduleur (AES)), lancer un scénario de mise en sécurité, provoquer la coupure de l'alimentation normale et vérifier que le GES prend le relais.

 

B.4 - Système de Sonorisation de Sécurité (SSS)

 

B.4.1 - Vérification de la fonctionnalité

Les essais fonctionnels suivants sont réalisés dans les conditions d’alimentation spécifiées ci-après.

 

B.4.1.1 - Audibilité

Sur source normal-remplacement, vérifier que le message d'évacuation est audible dans l'ensemble de la zone de couverture du SSS selon la méthode décrite au paragraphe A.10.2 de l’Annexe A.

Si des mesures physiques ont été réalisées, un rapport doit acter de la conformité à l’Annexe C.

 

B.4.1.2 - Intelligibilité

Sur source normal-remplacement, vérifier par une écoute subjective l’intelligibilité.

Si des mesures physiques ont été réalisées, un rapport doit acter de la conformité à l’Annexe C.